Vous trouverez dans cette rubrique des articles présentant de façon assez complète notre établissement, sa philosophie, son histoire et son équipe éducative etc.

DossiersPlaquette de l’école en pdf


Le fondateur

Jean Martin Moyë, né le 27 janvier 1730 à Cutting (Moselle) est le 6ème d’une famille de 13 enfants, laborieuse et pauvre.

A cette époque, la Lorraine est rattachée à la France. Louis XV reçoit cette terre en héritage de par son mariage avec la fille de Stanislas Leczinski, roi de Pologne. Prêtre au diocèse de Metz, il est frappé par la misère des campagnes, et de l’abandon des enfants. Il conçoit de fonder des écoles, et envoie des filles dans les villages lorrains, afin d’apprendre à lire aux enfants.

Ses projets sont mis à l’épreuve. Il confie sa mission à ses collaborateurs, après avoir établi des noviciats en terre lorraine. Il entre aux Missions étrangères à Paris, et demande à aller en Chine. Son zèle et sa générosité sont immenses.

Il part en 1771, établit des missions, écrit des livres, parcourt les campagnes. Il est emprisonné en 1774. Il irait au bout de monde pour le baptême d’un enfant. Il se donne sans compter, sentant que sa mission l’appelle ailleurs. Il revient en France en 1783. Il reprend contact avec des écoles, encourage les sœurs.

La Révolution éclate. Jean Martin ne veut pas être prêtre constitutionnel. Il s’exile à Trèves en 1792, s’occupe des soldats blessés à la bataille de Jemmapes. Le typhus l’emporte le 4 mai 1793.

Il est béatifié à Rome le 24 novembre 1954.

Son oeuvre se poursuit :

6 congrégations vivent du même projet missionnaire de Jean Martin Moyë

  • La Providence de Portieux – 88300 PORTIEUX
  • La Divine Providence de Saint Jean de Bassel 57930 ST JEAN de BASSEL
  • La Providence de Champion et de l’Immaculée Conception - B 5020
  • La Providence de Gap – 05000 GAP
  • La Divine Providence De San Antonio HELOTES Texas 78023
  • Les Missionnaires catéchistes de la Divine Providence de San Antonio HELOTES Texas 78237. 5000 religieux dans les 4 continents poursuivent aujourd’hui l’œuvre de Jean Martin Moyë.

« Nous avons formé, le 25 janvier 1764, le Projet d’un Etablissement pour hameau où le plus riche du village est obligé de mendier, où les habitants ignorent totalement les principaux mystères de la religion et savent à peine s’il y a un Dieu... C’est de la Providence de Dieu que j’attends celles qui se proposent d’entrer dans ce projet. J’espère qu’il voudra bien nous en envoyer qui aient les qualités nécessaires pour remplir les vues de la miséricorde sur cette pauvre jeunesse abandonnée et croupissante dans les ténèbres de l’ignorance... ». Paroles de Jean-Martin Moyë (XVIIIème siècle)


La Pastorale 

Pour mieux comprendre la fonction il faut se souvenir de la racine du mot Pastorale …. En l’occurrence « pasteur ». La Pastorale aura le souci de se donner les moyens d’agir en « pasteur » pour le vine de l’Ensemble de la communauté éducative à l’exemple et à la suite de l’Unique Pasteur : Jésus Christ. Il s’agit d’une mission d’Eglise dans l’Eglise Universelle.

Dans les écoles dont l’identité est catholique, le chef d’Etablissement est le responsable pastoral.

La Pastorale de l’Ecole St Joseph, se donne un rôle porteur, accompagnateur, éducateur entre autres qui passe par une annonce de l’Evangile faite par les enseignants sur la base d’un thème de réflexion choisi pour chaque période scolaire.

A partir de cette expérience pastorale qui se vit à la mesure et selon les possibilités de chacun, (l’ensemble des adultes de l’Ecole aura à soutenir et à encourager les grands axes des valeurs évangéliques), tout le monde aura compris que l’idéal… reste à trouver !

En sa qualité d’Ecole « Catholique » c’est à dire « universelle », la Pastorale de l’Ecole saint Joseph se veut être accueillante et attentive à tous en tenant compte des diversités.

De même, la rapidité, le mode de vie et l’évolution interpellent la Pastorale et l’obligent à une vigilance accrue dans l’éducation  humaine et spirituelle. Ces deux dimensions coexistant peuvent donner la possibilité à chaque enfant de grandir vers une meilleure connaissance de lui-même pour une meilleure relation aux autres.

Aussi des TEMPS FORTS (célébrations) sont proposés à la fin de chaque thème lors d’un rassemblement à l’église.

Les enfants sont encouragés à vivre les valeurs chrétiennes :

  • le respect
  • le partage
  • l’accueil et la possibilité de « vivre ensemble » (afin d’endiguer toutes violences) dans l’aide et le soutien mutuel.

En 2014-2015 :

Le thème choisi pour cette année scolaire nous a amené à  découvrir ce que Dieu voulait nous dire, nous apporté par :

  •  La naissance de Jésus
  •  La Résurrection
  •  L’envoi des disciples en mission
 Pour préparer la célébration qui a précédé Noël, nous nous sommes arrêtés sur les personnages des:
                               - Bergers, 
o   Les plus pauvres, les exclus qui ont connu la nouvelle avant tous ceux qui savaient et avaient été instruits par les textes. 
                               - Mages, 
o   Les plus lointains, ceux qui se déplacent, qui font l’acte de se renseigner, d’adorer, à l’inverse de ceux qui sont tout près et qui attendent. 

Nous avons retenu que pour se mettre en route, il faut être simple, attentif et qu’il y ait de la place dans notre cœur.

En approchant de la fête de Pâques les enfants ont cheminé sur la route des rencontres de Jésus avant sa mort et sa résurrection, mais aussi après avec en particulier les disciples d’Emmaüs.

« Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait. » Luc chp24

Lors de la célébration, une croix faite avec les dessins de ces rencontres s’est transformée en arbre de vie (merci Françoise).

Enfin, la dernière réflexion de l’année doit amener les enfants à s’identifier un peu aux apôtres :

  • Quelles sont mes rencontres ?
  • Quelles sont mes joies ?
  • Qu’est-ce qui fait que la mission est remplie ?
  • Qu’est-ce qui fait que je suis un ami de Jésus ?

Une célébration eucharistique  rassemblera tout ce parcours d’année et un geste symbolique d’envoi en mission s’adressera aux enfants afin que pendant ces mois de vacances l’annonce continue.

Cette célébration Eucharistique en fin d’année regroupe l’ensemble de la Communauté Educative (enfants, parents, personnel de maintenance, administratif et éducatif) lors de la kermesse organisée par l’A.P.E.L.

QUANT A LA CATECHESE
ELLE SE FAIT DANS CHAQUE PAROISSE CONCERNEE
(plus d’une vingtaine chaque année)
Et sur UNE DEMARCHE DES PARENTS.
Les enfants non baptisés, et dont les parents souhaiteraient la Catéchèse, se présentent à leur paroisse.
Le Baptême peut être envisagé à tout âge, moyennant la préparation requise à cet effet par la paroisse concernée

Projet éducatif

Le caractère propre d’une Ecole Catholique, « son apport original » est de lier dans le même temps et le même acte :

  • L’acquisition du savoir
  • La formation de la liberté
  • L’éducation de la Foi

L’école Saint Joseph, dans la tradition des écoles de la Providence, entend vivre cette triple dynamique dans la fidélité de l’esprit spécifique de Jean-Martin MOYË

Esprit d’accueil et d’ouverture

sans discrimination de races, de religions, de milieu social.

Souci prioritaire des pauvres

que leur pauvreté ; soit matérielle, spirituelle, intellectuelle ou affective

Simplicité

dans les structures et les relations, qui donne aux écoles de la Providence, leur caractère familial.

Apprendre à vivre en communauté

c’est en commençant à l’école l’apprentissage du respect de l’autre et de la tolérance dans la fermeté que nous préparons les enfants à s’insérer en Chrétiens dans la société. Cet idéal impose des exigences à tous les membres de la communauté éducative.

« C’est de la jeunesse que dépend toute la vie. »
Jean-Martin MOYË


Notre philosophie

L’école Saint Joseph est prête pour préparer les enfants à devenir des hommes responsables et remplis de connaissances

 

Le projet de jean-Martin MOYË :

Pour instruire les enfants et les autres personnes qui avaient besoin d’instruction, envoyer des sœurs

  • fondées sur la Providence
  • ne cherchant que la plus grande gloire de Dieu
  • remplissant les vues de sa miséricorde

Jean Martin MOYË propose un quadruple chemin :

1. L’abandon à la Providence.

« Pour moi, j’attends tout de la Providence, Je n’ai de confiance qu’en elle –seule. »

2. La simplicité.

« …une intention droite qui cherche à plaire à Dieu, sans s’embarrasser de ce que penseront les hommes, sans aucune vue d’intérêt pour soi-même. »

3. La charité.

« C’est la seule charité qui vous fera agir en tout et partout. »

4. La pauvreté.

« Ne faites point acception de personne. Ce sont les pauvres que vous devez préférer. »

A sa suite, pour aujourd’hui :

1. Dans un monde qui doute,

donner confiance aux jeunes

  • en eux-mêmes
  • en l’avenir Dieu est à leurs côtés.

2. Dans un monde séduit par le paraître,

aider les jeunes :

  • à vivre dans la vérité face à Dieu, aux autres, à soi-même.
  • à discerner les valeurs évangéliques.

3. Dans un monde marqué par l’individualisme,

éveiller les jeunes au sens des autres, à la solidarité.

4. Dans un monde avide de puissance,

prendre en compte les multiples formes de pauvreté et de détresse propres aux jeunes.

« La personne de chacun, dans ses besoins matériels et spirituels est au centre de l’enseignement de Jésus : c’est pour cela que la promotion humaine est le but de l’école catholique. » Jean-Paul II


Structure

L’école Saint Joseph est une école privée, catholique, sous contrat d’association avec l’Etat. Elle est rattachée à l’Académie et au Diocèse de Versailles. Elle dispense un enseignement conforme aux directives officielles de l’Education Nationale, pour l’ensemble des disciplines. Ses enseignants sont diplômés d’Etat et rémunérés par lui. Elle assure un éveil religieux dans toutes les classes, ponctué des grandes fêtes liturgiques.

Maternelle et Primaire, l’école accueille 380 garçons et filles.

Elle compte 15 classes :

4 classes maternelles :

  • Petite Section "les Poissons"
  • Petite et Moyenne Section "Les Oursons"
  • Moyenne et Grande Section "Les Marmottes"
  • Grande Section "Les Petits Loups"

10 classes primaires :

  • 2 Cours préparatoires (CPA et CPB)
  • 2 Cours élémentaire 1ère année (CE1A et CE1B)
  • 2 Cours élémentaires 2ème année (CE2A et CE2B)
  • 2 Cours moyens 1ère année (CM1A et CM1B)
  • 2 Cours moyens 2ème année (CM2A et CM2B)

1 classe A.S.H.

A l’issue du CM2, les élèves passent en 6ème dans les établissements privés ou publics choisis par les familles.

Nous vous proposons ci-jointe la liste des écoles avec qui nous avons établi un partenariat, nous vous conseillons de vous mettre en relation avec le chef d’établissement du collège de votre choix :

Collège Notre-Dame 14, avenue Blanche de Castille 78300 POISSY Responsable : Mme LANNOUX Tél : 01.30.65.96.41

Collège Notre-Dame de la Compassion 8, place Nicolas-Flamel 95300 PONTOISE Responsable : Mr CAMBONIE Tél : 01.34.41.61.00

Collège Privé Saint Martin-de-France 1, avenue de Verdun 95300 PONTOISE Responsable : Mr COLIN Tél : 01.34.25.48.00

Institut Saint Stanislas Route de Pontoise 95520 OSNY Responsable : Mr GILLOIS Tél : 01.30.30.15.24


Historique

L’école Saint Joseph de 1922 à 2015

Un grand pas vers l’ouverture sur le monde.

Sœur Louise MANGIN, Religieuse de la Providence de Portieux (Vosges), directrice des classes communales de Conflans, a fait construire le pensionnat sur l’emplacement de l’ancien château des Ducs de Montmorency, 2 place de l’église.

La maison n’a d’abord compris qu’un bâtiment élevé.

Le plan fut soumis au Préfet, et l’ouverture accordée le 30 juillet 1856, la maison pouvait recevoir 33 internes.

Un deuxième étage fut construit un peu plus tard.

En 1903, la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, obligea les religieuses à quitter leur école pour se réfugier à Brighton en Angleterre.

Le pensionnat et l’école furent rétablis en octobre 1922 par les sœurs de la Providence.

Différentes modifications ont été faites. Le pensionnat réservé surtout aux filles des bateliers, s’est transformé vers 1980 en école primaire de 15 classes.

En 1997, l’école a subi une restructuration avec d’importants travaux :

  • un bâtiment est réservé uniquement au Cycle I
  • création d’une salle de motricité pour les maternelles
  • création d’un self service pour les enfants
  • création d’un gymnase
  • création d’une Salle Multi activités (informatique, travaux manuels), équipement Multimédia

Toutes les classes (de la maternelles au CM2) sont équipés d’ordinateur multi média. Des ateliers « internet » ont été mis en place.

  • aménagement d’une bibliothèque
  • réaménagement de la chapelle
  • introduction de la langue anglaise durant les heures de classes de la petite section de maternelle au CM2
  • création d’un préau derrière le restaurant scolaire (côté Tour Montjoie)
  • suite à la tempête de décembre 1999, réfection des bâtiments dévastés
  • réfection des toilettes de la cour des Tilleuls
  • aménagement d’une nouvelle salle (activités, sieste) auprès de la classe des oursons
  • réalisation de nouveaux sanitaires pour les maternelles

L’école Saint Joseph est prête pour préparer les enfants à devenir des hommes responsables et remplis de connaissances.

Depuis 4 ans, l’Association des Ancien(nes) élèves a repris son essor et des rencontres se sont multipliées depuis.